Histoire du Théâtre de l'otium.

Le Théâtre de l'Otium a été créé en 2012 par Vincent Dheygre, écrivain et metteur en scène.  Il est l'héritier de la Compagnie Proscenium / CVD créée en 1995 à Sannois (Val d'Oise) à l'origine de nombreuses actions scolaires et culturelles, d'ateliers d'art dramatique de pratique amateur, et de la création de plus d'une dizaine de spectacles, à Sannois de 1992 à 1999, et à Soisy-sous-Montmorency de 2000 à 2009.

En 1992, Vincent Dheygre, qui vient d'entrer aux Cours Florent sous la direction de Philippe Joiris, accepte d'animer pour la Ville de Sannois deux ateliers théâtre de pratique amateur.

 

En 1994, il signe sa première mise en scène  -L'assemblée des femmes d'Aristophane - sur le plateau d'une salle de spectacle fraîchement construite qui deviendra sous peu l'Espace Michel Berger. En parallèle, Vincent Dheygre achève sa formation aux Cours Florent avec Philippe  Berling.

En 1996, Vincent Dheygre écrit Le Roi est mort que la compagnie crée en 1997 et qui obtient un prix spécial de la mise en scène, au Festival de Marly le Roi.

 

La pièce est éditée en 2002 et rencontre immédiatement le succès, jamais démenti depuis, puisqu'elle a été jouée plusieurs centaines de fois en France, mais aussi en Allemagne, en Belgique, en Suisse et au Canada. Elle bénéficie également d'une traduction en polonais.

En 1998, la Compagnie, tout en gardant ses activités initiales, se professionalise. Elle se dote d'une nouvelle enseigne (Compagnie Proscenium) et crée successivement Recyclage de Vincent Dheygre, Savage/Love de Sam Shepard, Outrage au public de Peter Handke, puis L'empire de la lune d'après l'oeuvre de Cyrano de Bergerac pour répondre à une commande de la Ville lors du Festival Théâtral du Val d'Oise en 1999. L'effectif des ateliers dépasse les cent trente personnes.

 

En 2000 , la Compagnie quitte Sannois pour emménager  à Soisy-sous-Montmorency.

 

Elle est bientôt soutenue par le Conseil Général du Val d'Oise et durant 9 ans, est à l'origine de nombreuses créations telles que Thalie et ses fans, les vacances du Professeur Feriendorf, un plan sur la comète de Vincent Dheygre, Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Simeon, l'appeau du désir de Gérard Levoyer ou Chroniques de Xavier Durringer.

 

En 2009, après être devenu Sociétaire-Adjoint de la SACD, membre du bureau puis administrateur des Ecrivains Associés du Théâtre sous la Présidence de Jean-Paul Alègre, Vincent Dheygre devient administrateur du Théâtre 95, Scène Conventionnée aux Ecritures Contemporaines, dirigé par Joel Dragutin.

 

Il fonde le Théâtre de l'otium fin 2012.

 

Riche de l'expérience accumulée par la Compagnie Proscenium/CVD, le Théâtre de l'otium s'en distingue toutefois par la volonté de consacrer  l'essentiel de son activité à la création, et par un projet artistique à la cohérence et à la portée renforcées.

 

En effet, le théâtre de la Compagnie Proscenium/CVD, au répertoire exclusivement contemporain, traitait les conséquences des décisions politiques sur l'intimité des individus, et dénonçait les dérives de notre époque par l'humour, la satire ou le drame.

 

Or, "l'otium" est le temps durant lequel une personne s'adonne à la méditation et au loisir studieux, éloigné du quotidien et des affaires, un engagement dans des activités valorisant le développement artistique ou intellectuel.

 

Ainsi, le choix de cette enseigne ne doit rien au hasard puisqu'il prolonge le projet né en 1995, mais affiche plus volontiers son positionnement vis-à-vis de l'évolution néo-libérale du monde contemporain,  le contraire de l'otium étant le "negotium"...

En 1995, il récidive avec les Mariés de la Tour Eiffel de Jean-Cocteau : la qualité du travail effectué, l'exigence et le dynamisme de l'animateur commencent à porter leurs fruits. L'effectif  des ateliers qui s'élevait initialement à 12 participants (6 enfants et 6 adultes) atteint une soixantaine de personnes réparties sur 5 ateliers.

 

Par ailleurs, il écrit et met en scène Magnesium Vtamine C, pièce jeune public, et devient membre de la SACD.

 

Il crée en juillet 1995 la Compagnie Vincent Dheygre (CVD), aussitôt conventionnée par la Ville de Sannois. La Compagnie obtient l'agrément de l'Education nationale pour intervenir sur les établissements scolaires de la Ville.